Article publié dans la Gazette Mai/Juin 2016

« Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages »

Pour 2016, le maire annonce 4 779 131€ d’investissements ; or 30% de ceux programmés de 2015 n’ont pas été réalisés. Est-ce bien raisonnable ?

Inventaire à la Prévert…

– Rue Kellner 1 005 000€
– Terrain synthétique 630 000€
– Aménagement de la crèche P .Gérôme 380 000€ (1ère tranche)
– Terrains de tennis 246 700€
– Rénovation des menuiseries P.Gérôme 170 000€

Pas de baisse d’impôts

– Plantation d’arbres ou replantation ? aménagements jardiniers 110 000€ : combien seront abattus? où ? Le promoteur du site Peintre Gérôme s’était engagé : « un arbre abattu, 3 plantés» qu’en est-il ?
– Rénovation de la crèche Carcenac 80 000€
– Aménagement des berges pour des péniches 70 000€
– Rénovation et remise aux normes salle du Conseil 65 000€ ?
– Autolib rue Kellner 60 000€
– Investissements par quartier 50 000€ sans réels projets
– Garages à vélos 50 000€ ; prés de la gare?

Et pas de baisse d’impôts ni de vidéo-protection

L’élaboration de certains projets dans la précipitation et de manière obscure nous interpelle ; c’est le cas de la rénovation de la maison Berthe Morisot  pour 1 650 000€.
Plus grave encore, la population scolaire augmente, aucune étude n’a été faite pour quantifier les réels besoins (ex : quartier de la Jonchère ).

Chacun jugera de la pertinence de telles dépenses.

Pour éviter la hausse de l’impôt, il eut fallu baisser les taux ou revoir le bien-fondé de certains investissements : ce n’est pas le choix du maire et de son équipe.

Le seul abattement sera l’état dans lequel nous serons en recevant nos impôts locaux…

 

Conseil municipal en bref

En mai 2013,Luc Wattelle exprimait le souhait de transformer la maison Berthe Morisot(Centre médical actuel) en un musée, en mémoire de l’artiste.

Lors du dernier conseil municipal, une demande de subvention  a été votée pour un projet de type d’interprétation scénographique en précisant que le coût prévisionnel de l’opération de restructuration est estimé à 1 650 000€ :

Le problème, est que nous ignorons tout de l’opération! Nous avons voté contre car il s’agit d’ une opération non expliquée dont le montant est particulièrement élevé.

La municipalité ne nous a pas convaincus avec ses projets singuliers comme le Centre Nautik…

Que pourrait devenir cette bâtisse? Qu’en pensez-vous? Proposez des idées de projets, exprimez-vous.

 

Article publié dans la Gazette Avril 2016

La démocratie à Bougival !

Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία/dēmokratía) désigne le régime politique dans lequel le peuple a le pouvoir.

De façon générale, un gouvernement est dit démocratique par opposition au système monarchique d’une part, où le pouvoir est détenu par un seul, et d’autre part au système oligarchique où le pouvoir est détenu par un groupe restreint d’individus.

A Bougival, nous parlerons plutôt de système oligarchique. Certes, nous avons tous été élus par vous les bougivalais…Mais notre Voix a du mal à se faire entendre !

Dans le code général des communes, les commissions ont pour but de présenter avant le conseil municipal les propositions du groupe majoritaire. Un dialogue peut alors s’engager entre élus permettant à chacun de proposer, d’approuver voire amender le contenu.

A Bougival, ces réunions certes bien présentées avec de jolis powerpoints ne sont suivies d’aucune discussion : les horaires sont imposés parfois le matin (Ceux qui travaillent ne peuvent y assister !), parfois deux à la même heure, ou encore, la veille du conseil municipal. Notre rôle aujourd’hui se réduit à repérer les fautes d’orthographe, de syntaxe ou de changer la couleur des logos !

En bref les décisions étant déjà prises, il nous est impossible de faire des propositions constructives pour les bougivalais.

Sans remettre en cause le travail de chacun, nous regrettons de ne pouvoir participer et faire entendre la parole des citoyens qui nous ont accordé leur confiance.

« La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité mais la protection de la minorité » Albert Camus

Budget 2016 : conseil municipal jeudi 7 avril 2016

 

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 7 avril à 20h30
(salle du conseil située à côté de la Mairie).
Le conseil municipal est public, n’hésitez pas à y assister.

Ordre du jour du conseil 2016-04-07 CM ODJ page 1 –2016-04-07 CM ODJ page 2

SNCF – Déboisement sur le talus de la ligne L

Talus SNCF-ligne L

Au mois d’août 2015, les riverains de la ligne L ont reçu un avis de passage déposé dans leur boîte aux lettres : la SNCF les informait de travaux de déboisement sur le talus de la ligne L .

Pour des pseudo raisons de sécurité, «l’élagage » apparaissait dévastateur.

Pour ce motif, une pétition, des interventions de « Verte ma ligne » ont contribué à sensibiliser les intervenants, les élus et à négocier avec l’entreprise. En janvier 2016, la SNCF a commencé les travaux.

Des riverains se sont levés à 2h du matin pour empêcher des interventions un peu trop radicales… La ténacité, la réactivité de certains riverains ont conduit à un moindre mal et notamment en respectant des parties basses de talus.

En revanche, par manque de communication, des coupes ravageuses ont eu lieu dans certains quartiers (lycée Corneille et certaines copropriétés à la Celle Saint Cloud). La SNCF a reconnu les faits et s’est engagée à replanter (talus au-dessus du tunnel)…

Espérons que la repousse au printemps sur les talus, les jardins des particuliers atténueront ces coupes sévères. Il reste encore des talus non traités, plus que jamais restons vigilants et actifs.

Il est grand temps que la SNCF se sente concernée par la conservation d’un patrimoine propre à la banlieue.

Les gros chantiers n’étant jamais maîtrisés, en optant pour un entretien régulier, de réelles économies pourraient être réalisées.

Ces abattages font malheureusement des émules ; combien de particuliers, de collectivités locales procèdent à des élagages complètement déments. Il suffit de lever les yeux pour se rendre compte des mutilations faites aux arbres.

Ne faudrait-il pas créer un code de déontologie pour les professionnels mandatés par les donneurs d’ordre où l’aspect environnemental aurait une place prépondérante ?

Bougival et la Celle Saint-Cloud

DSC_0014DSC_0005

DSC_0016DSC_0020

2Des émules …

Article publié dans la Gazette

Gazette n°37 février 2016

N’ayons pas honte de l’héritage que nous laisserons aux futurs générations…

A l’aube de cette année 2016, nous vous adressons tous nos vœux de bonheur de réussite et surtout de santé.

N’ayons pas honte de l’héritage que nous laisserons aux futures générations; c’est dans cet esprit que cette année doit être celle du changement concernant l’action municipale.

Que les réunions préparatoires aux conseils (commissions) soient efficaces en prenant notamment en compte les propositions des élus d’opposition.

Que tout projet d’importance soit largement débattu entre élus afin de présenter en séance publique une version qui acquiert l’approbation de tous les bougivalais.

Que chaque décision soit anticipée, et que les éventuelles économies le soient vraiment (suppression hâtive du poste de gardien, Parc Vieljeux… )

Que chaque emprunt contracté corresponde à un projet mûrement réfléchi.

Que le parc nautique puisse réellement « émerger » d’ une situation financière dramatique (cf. conseil municipal du 10/12/2015)

Que par une action volontariste de la commune, les commerces retrouvent une activité qui s’étiole depuis trop d’années malgré toute l’énergie déployée par certains d’entre eux.

Que le centre ville soit l’objet d’une attention tant fonctionnelle qu’esthétique.(façades délabrées, ronds-points bétonnés etc.)

Que notre environnement soit plus que jamais protégé avec une réelle inquiétude concernant l’abattage des arbres prévu par la SNCF, le long de la voie ferrée.

Que 2016 n’oublie personne afin que chacun se sente heureux dans notre ville.

 

 

2016

2016 voeuxAprès une année chargée d’événements douloureux,
Bougival Dynamique vous adresse tous ses vœux de Bonheur, de Réussite et surtout de
Santé pour l’Année 2016.
Que cette nouvelle année soit illuminée par l’esprit : d’amour, de paix, de générosité, d’humilité, de raison.

N‘ayons pas honte de l’héritage que nous laisserons aux futures générations :

«On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé

Antoine de Saint Exupéry

 

Le conseil, en bref.

Lors du Conseil du 10 décembre 2015, notre groupe est intervenu notamment sur les points suivants :

  • Sur les décisions municipales 2015-42- et 2015-43 : il ressort que les postes de gardien du parc Vieljeux et du centre Bouzemont sont supprimés à compter du 1er novembre 2015.
  • En ce qui concerne le parc, l’ancien gardien est affecté aux services techniques mais a la charge d’ouvrir et de fermer le parc. Pourquoi supprimer son statut de gardien d’autant qu’il est à un an de la retraite ? Le maire n’apporte aucune réponse quant à la surveillance de cet espace.
  • La maison du gardien semble destinée à une association « très connue » dixit le maire.

Nous sommes inquiets de la suppression des gardiens ou leur non renouvellement.

Ce qui se veut être des économies risque au final de coûter cher aux bougivalais.

  • Sur la délibération 2015-112, concernant le parc nautique : un avenant sera signé. Il met en évidence, l’échec quasiment programmé de ce projet. Les conséquences sont importantes puisque que la redevance (recette pour la commune) que devait percevoir Bougival passe de 30 000€ à 10 000€ et ce, pour 3 ans (2016 à 2018).
  • La commune, donc le bougivalais, a investi plusieurs centaines de milliers d’euros dans un projet déficitaire par manque de visiteurs et qui risque à court terme de « couler » !!!

Nous n’avons pas voté contre cette délibération mais nous nous sommes abstenus avec l’espoir infime qu’une solution pérenne sera trouvée.