Article publié dans la Gazette décembre 2016

Un droit mais pas trop…

Notre rôle d’élu est très relatif.

Pourquoi ?

Voté par le conseil municipal lors de son installation en 2014, le maire a le pouvoir de prendre seul des décisions municipales importantes: 24 lors du conseil municipal du 6 octobre 2016 !

Notre pouvoir : vous informer, sur ce que le maire décide seul
– un contrat signé pour les travaux urgents de voiries, montant : 1 000 000€ HT /an, renouvelable 3 ans
– la rénovation des courts de tennis :163 524€ HT
– celle du terrain de football en synthétique : 520 188 HT (subvention attendue : 250 000€ HT)

Pour la clarté des chiffres, on a demandé que les dépenses d’investissement soient chiffrées TTC même si la TVA à 20% est partiellement remboursée, 2 ans après.

Discuter la qualité de la peinture murale de la maison Berthe Morisot nous rend désagréables ( coût 5000€). Réalisée par des enfants, elle aurait été plus gaie! (une idée,Monsieur le maire).Une dotation en matériel informatique pour nos écoles aurait été préfèrable.

La lecture des affichettes sur les marronniers de la D 113 annonçant leur abattage en novembre, nous interpelle (pas d’information lors des conseils de 2016).
Devant l’urgence de cette décision, nous avons rencontré le directeur des services techniques très courtois. Sur notre proposition et celles de citoyens émus, le choix du maire, d’ arbres de remplacement à notre sens inadaptés, a été récemment modifié.
Nous serons attentifs au respect de la parole donnée.

Malgré la période difficile que nous vivons, nous vous souhaitons une fin d’année sereine.

Céline BUNOUF, Dominique BRIAND, Emmanuel TAMBRUN