SNCF – Déboisement sur le talus de la ligne L

Talus SNCF-ligne L

Au mois d’août 2015, les riverains de la ligne L ont reçu un avis de passage déposé dans leur boîte aux lettres : la SNCF les informait de travaux de déboisement sur le talus de la ligne L .

Pour des pseudo raisons de sécurité, «l’élagage » apparaissait dévastateur.

Pour ce motif, une pétition, des interventions de « Verte ma ligne » ont contribué à sensibiliser les intervenants, les élus et à négocier avec l’entreprise. En janvier 2016, la SNCF a commencé les travaux.

Des riverains se sont levés à 2h du matin pour empêcher des interventions un peu trop radicales… La ténacité, la réactivité de certains riverains ont conduit à un moindre mal et notamment en respectant des parties basses de talus.

En revanche, par manque de communication, des coupes ravageuses ont eu lieu dans certains quartiers (lycée Corneille et certaines copropriétés à la Celle Saint Cloud). La SNCF a reconnu les faits et s’est engagée à replanter (talus au-dessus du tunnel)…

Espérons que la repousse au printemps sur les talus, les jardins des particuliers atténueront ces coupes sévères. Il reste encore des talus non traités, plus que jamais restons vigilants et actifs.

Il est grand temps que la SNCF se sente concernée par la conservation d’un patrimoine propre à la banlieue.

Les gros chantiers n’étant jamais maîtrisés, en optant pour un entretien régulier, de réelles économies pourraient être réalisées.

Ces abattages font malheureusement des émules ; combien de particuliers, de collectivités locales procèdent à des élagages complètement déments. Il suffit de lever les yeux pour se rendre compte des mutilations faites aux arbres.

Ne faudrait-il pas créer un code de déontologie pour les professionnels mandatés par les donneurs d’ordre où l’aspect environnemental aurait une place prépondérante ?

Bougival et la Celle Saint-Cloud

DSC_0014DSC_0005

DSC_0016DSC_0020

2Des émules …

Article publié dans la Gazette

Gazette n°37 février 2016

N’ayons pas honte de l’héritage que nous laisserons aux futurs générations…

A l’aube de cette année 2016, nous vous adressons tous nos vœux de bonheur de réussite et surtout de santé.

N’ayons pas honte de l’héritage que nous laisserons aux futures générations; c’est dans cet esprit que cette année doit être celle du changement concernant l’action municipale.

Que les réunions préparatoires aux conseils (commissions) soient efficaces en prenant notamment en compte les propositions des élus d’opposition.

Que tout projet d’importance soit largement débattu entre élus afin de présenter en séance publique une version qui acquiert l’approbation de tous les bougivalais.

Que chaque décision soit anticipée, et que les éventuelles économies le soient vraiment (suppression hâtive du poste de gardien, Parc Vieljeux… )

Que chaque emprunt contracté corresponde à un projet mûrement réfléchi.

Que le parc nautique puisse réellement « émerger » d’ une situation financière dramatique (cf. conseil municipal du 10/12/2015)

Que par une action volontariste de la commune, les commerces retrouvent une activité qui s’étiole depuis trop d’années malgré toute l’énergie déployée par certains d’entre eux.

Que le centre ville soit l’objet d’une attention tant fonctionnelle qu’esthétique.(façades délabrées, ronds-points bétonnés etc.)

Que notre environnement soit plus que jamais protégé avec une réelle inquiétude concernant l’abattage des arbres prévu par la SNCF, le long de la voie ferrée.

Que 2016 n’oublie personne afin que chacun se sente heureux dans notre ville.